L’inspiration n’est pas un acte passif, il n’y a pas à attendre l’inspiration, il faut aller la chercher. Vous n’êtes pas observateurs de vos créations, qu’elles soient photographiques, rédactionnelles ou sculpturales. La conception religieuse de la révélation est à proscrire et personne ne peut déclencher l’action de créer à votre place. Le souffle créateur, le mouvement intime et l’état de transe, c’est à vous-même de le provoquer, par tout ce que vous inspirez et expirez au quotidien, par chaque élément, aussi infime soit-il, qui vous transporte, qui vous émeu, qui vous point et qu’inconsciemment vous enregistrez, vous travaillez, contournez, pour à un moment, créer quelque chose.

Avec cet article, je participe à l’évènement interblogueurs initié par le Salon Blogging et hébergé par ParentZen. Si le blog de ParentZen est avant tout destiné aux parents, j’y trouve régulièrement de très belles choses que je peux également appliquer à ma vie de tous les jours, pour tenter de retrouver mes yeux d’enfants. Elle a par exemple rédigé un article assez complémentaire à celui que tu t’apprêtes à lire, sur la confiance en soi.

Qu’est-ce que l’inspiration ?

D’abord, voyons ensemble quelques définitions :

  • L’inspiration est la phase de la respiration pendant laquelle l’air atmosphérique, riche en oxygène, pénètre dans les poumons.
  • L’inspiration est le mouvement intérieur, l’impulsion, qui porte à faire, à suggérer ou à conseiller quelque action. Enthousiasme, Exaltation, Influence. (Larousse).
  • L’inspiration correspond à une affluence d’idées stimulant l’imagination et la créativité. (Wikipedia)
  • L’inspiration évoque l’influence exercée sur un artiste, un auteur, une œuvre. (CNRTL)
  • L’inspiration peut se manifester par une idée subite, spontanée, ou par une intuition qui nous pousse à agir d’une certaine façon. (CNRTL)

Côté sciences maintenant, l’inspiration est un processus de maturation (comme les tomates) que notre cerveau effectue à partir de souvenirs, de connaissances, d’apprentissages, etc. Quand l’inspiration nous vient, c’est une réponse qui part de l’inconscient et qui vient s’exprimer dans le conscient. C’est ce que l’on peut parfois appeler « la révélation ».

Pour maintenir un lien et garder l’inspiration, il nous faut alors aiguiser notre regard à l’émerveillement et notre cerveau à l’appréhension de nos émotions et sensations. En d’autres termes, l’inspiration est un muscle qu’il faut travailler sans cesse pour l’entretenir.

La créativité demande des efforts, de la foi, de la concentration, du courage et des heures de dévouement. […] C’est seulement par le biais de l’effort humain qu’une idée peut être extraite de l’éther intangible pour apparaître dans le réel.

Comme par magie, Elizabeth Gilbert

Quelques astuces pour retrouver l’inspiration

1. Écoutez-vous

L’élément le plus important à prendre en compte est votre état mental (et par dérivation, votre état physique) : laissez-vous vivre, prenez le temps et respirez. L’inspiration comme je le disais est un processus qui prend du temps, mais qui finit par arriver à condition que toutes les conditions soient réunies. Si vous êtes préoccupé par un évènement en particulier, essayez avant tout de lâcher prise. Un cerveau fatigué ne saurait fonctionner correctement. Écoutez-vous. Il est possible que pendant quelques mois vous cessiez de créer. Et alors ? Prenez ce temps pour travailler sur autre chose, peut-être sur vous-même, sur votre état d’esprit, remettez-vous en forme, faites quelque chose qui vous fera de bien, et surtout sans pressions.

Les idées sont éternellement en train de tournoyer autour de nous en quête de partenaires humains disponibles et consentants. […] C’est probablement parce que vous êtes si préoccupé ou distrait par vos problèmes personnels, vos angoisses ou vos devoirs que vous n’êtes pas réceptif.

Comme par magie, Elizabeth Gilbert

Il est possible que vous ayez besoin de calme, de vous isoler et de couper l’accès à la surinformation (infobésité, saturation iconographique, etc.). Ou au contraire, d’aller au contact d’autres personnes et d’autres créations.

Si vous le pouvez, ayez un espace à vous, dédié à votre pratique et hors du temps. Cet espace à l’écart favorisera la concentration et l’introspection.

2. Nourrissez votre corps et votre esprit avec de nouvelles informations

Si vous vous sentez coincé, essayez quelque chose de nouveau. Allez à la rencontre du monde, voyagez si cela est possible, participez à des évènements, allez à des spectacles, visitez des expositions, fouillez la médiathèque à proximité. Une simple discussion autour d’un café ou d’un jus de fruits peut réellement vous transporter : un ami qui vous apprend une notion scientifique, une proche qui vous parle d’un évènement qui vous bouleverse, etc.

Apprenez quelque chose de nouveau ! Vous pouvez essayer une nouvelle technique dans votre domaine de création, ou apprendre une nouvelle compétence. Le but est simplement de vous changer les idées, de découvrir, d’expérimenter. Bien sûr vous ne serez pas forcément bon, après tout vous repartez de zéro. Mais ça vous laisse tout une marge de progression, et ça c’est fantastique !

3. Expérimentez, encore et encore.

Ne restez pas figés, et faites des essais, des exercices. Ils seront surement mauvais, jusqu’à ce qu’un élément sorte du lot, et vous pousse dans la bonne direction. Je le répète, l’inspiration est un muscle qui se travaille.

Sortez de votre routine et essayez d’autres supports, d’autres médiums. Expérimentez sans attendre de concret et sans finalité, faites autre chose (totalement autre chose). Sortez de votre esprit toutes ces injonctions à la production. Laissez-vous porter par vos émotions, vos sens, et vos besoins.

Le discret triomphe de se contenter de fabriquer quelque chose, puis de le partager avec sincérité sans rien attendre en retour. […] Que vous vous considériez comme brillant ou comme un raté, contentez-vous de créer ce que vous avez besoin de créer et balancez-le-nous !

Comme par magie, Elizabeth Gilbert

Anticiper les phases de creux.

L’idéal pour retrouver l’inspiration c’est de l’entretenir. Pour ça, pas de miracle (encore une fois), mais du travail. Refusez d’être passif.

4. Faites un travail de curation

Mettez en place un processus vous permettant de faire de la veille de manière continue. Documentez-vous régulièrement sur les évolutions, les évènements, les grands noms et l’actualité de votre secteur. Qui fait quoi, pourquoi, où et quand ? Lisez ces informations, si possible en pleine conscience puis enregistrez-les quelque part. Quelque chose qui ne vous point pas sur le moment peut prendre du temps à germer et devenir une source d’inspiration plus tard, de manière inconsciente.

Surtout, soyez prêt. Ouvrez l’œil. Tendez l’oreille. Écoutez votre curiosité. Posez des questions. Humez l’air. Soyez ouvert à tout.

Comme par magie, Elizabeth Gilbert

Personnellement j’utilise beaucoup les flux RSS qui me permettent de collecter toutes les nouvelles d’un certain nombre de médias, plateformes, magazines et sites internet. Pour réunir ces flux RSS en une seule liste, j’utilise Feedly. Ainsi, chaque soir je peux consulter cette liste d’articles et de news en une fois, bien au chaud dans mon lit ou sur mon canapé. Si un article me parait intéressant, je le garde sous le coude en un clic grâce à Pocket (qui se synchronise avec mon Notion). Je pourrais ainsi revenir dessus plus tard.

Vue de ma page Inbox dans Notion, qui récupère automatiquement les éléments enregistrés dans Pocket.

5. Planifier des projets ou des exercices

Le fait d’avoir une liste de points techniques ou esthétiques à travailler et de les planifier vous permettra d’expérimenter, de continuer à apprendre, et nous avons vu plus haut que c’est l’un des ingrédients phares de l’inspiration.

Non seulement votre art n’a pas besoin d’être original, mais il n’a pas non plus à être important. […] Exprimez simplement ce que vous voulez dire, et exprimez-le de tout votre cœur. […] Faites semblant jusqu’à réussir pour de vrai.

Comme par magie, Elizabeth Gilbert

De même, le simple fait de créer un moodboard vous demandera de collecter des informations, de rechercher des visuels, des références, et donc de découvrir de nouveaux travaux ou de nouveaux artistes.

6. Recycler de vieilles idées

N’hésitez pas à piocher dans vos anciennes idées, même celles que vous aviez auparavant abandonnées. Sophie Calle elle-même a utilisé ce procédé à plusieurs reprises, en revenant sur d’anciens projets inaboutis, afin de les transformer et de les finaliser.

L’idée va semer sur votre chemin des coïncidences et des présages afin de maintenir votre intérêt en éveil. Vous allez progressivement avoir l’impression que toutes sortes de signes vous désignent cette idée. Tout ce que vous allez voir, toucher et faire va vous la rappeler.

Comme par magie, Elizabeth Gilbert

L’importance d’un carnet de notes en photographie n’est pas à rappeler ici puisque c’est le seul outil qui vous permettra de vous replonger — avec une certaine nostalgie — dans vos anciennes idées, griffonnées rapidement un jour où justement vous étiez inspiré.

N’hésitez pas à forcer un peu la démarche en faisant des brainstormings et des cartes mentales. Partez d’un sujet ou d’un thème qui vous intéresse puis demandez vous pourquoi ? Répétez la question plusieurs fois afin de réellement creuser le sujet et pointer du doigt votre propos.

Deux livres sur l’inspiration pour les photographes

Un grand nombre de livres peuvent vous animer, j’ai déjà évoqué certains de ceux qui m’ont inspirée auparavant. Toutefois, pour les photographes, deux livres traitant spécifiquement de l’inspiration me paraissent intéressants.

L’inspiration en photographie

Comment parler d’inspiration sur un blog de photographie sans évoquer le livre de Gildas Lepetit-Castel ? Dans ce livre pratique, l’auteur nous guide afin de recentrer notre pratique de la photographie par les sens, la précision et l’intime.

Il faut apprendre à décloisonner les choses, à les faire fusionner, à mieux faire communiquer les tiroirs de notre pensée afin de retisser des liens qui unissent nos images à nos émotions, à nos sensations, à nos expériences. Aller chercher partout des échos, des résonances.

L’inspiration en photographie, Gildas Lepetit-Castel

Pour Gildas Lepetit-Castel, également photographe, il est impératif d’apprendre à utiliser tous ses sens et à écouter le monde afin de créer ; trouver l’inspiration étant dans les faits synonyme de stimuler la production.

L’inspiration en photographie

Auteur : Gildas LEPETIT-CASTEL
Editeur : Eyrolles
ISBN : 2212677081 

À travers les pages, vous serez amené à questionner votre regard, les sujets de vos images et vos choix, quels qu’ils soient. Vous aurez également à mettre en perspective vos moyens et vos besoins, le fond et la forme de vos projets. À chaque chapitre vous serez guidé avec des conseils pratiques. En fin d’ouvrage l’auteur vous proposera des petits exercices : représenter une musique ou une sensation, travailler le diptyque, jouer avec les mots, etc.

Un livre efficace à condition que vous passiez à l’action !

Comme par magie

Dans ce livre 100 % développement personnel, l’auteure de Mange, prie, aime, Elizabeth Gilbert, nous livre de très beaux conseils sur la créativité et l’inspiration. En partant systématiquement d’exemples et d’anecdotes, elle nous fait sortir du rôle de l’artiste malheureux pour nous élever avec poésie au rang de créatifs sereins.

Le livre apporte une réelle vision optimiste de l’acte de créer et de l’inspiration, plus que bienvenue dans notre imaginaire. L’auteure nous livre quelques recettes, parfois spirituelles et parfois plus pratiques, pour entretenir et renouer avec l’inspiration. Elle nous encourage à laisser de côté notre égo (et avec lui la frustration et la déception), nous pousse à expérimenter et à nous écouter, à lâcher les a priori, etc. Tout ça afin de retrouver « une vague d’enthousiasme et d’inspiration physique et émotionnelle. »

Comme par magie

Auteur : Elizabeth GILBERT
Editeur : calmann-lévy
ISBN : 2702159540 

J’ai fait attention de lire Comme par magie après la rédaction de mon article pour ne pas parasiter mes propres idées et pouvoir vous livrer d’autres propositions. Cependant, un grand nombre des solutions évoquées par Elizabeth Gilbert se retrouvent déjà dans mon article :

  • l’inspiration demande à être travaillée, comme n’importe quel muscle ;
  • il est nécessaire d’être réceptif pour accueillir l’inspiration (donc bien dans son corps et dans sa tête) ;
  • ce que nous créons n’a pas à être parfait ou utile ou important. Nos créations ont seulement à être : « contentez-vous de créer ce que vous avez besoin de créer et balancez-le-nous » ;
  • ce n’est pas notre art qui nous qualifie, mais notre dévouement à celui-ci.

C’est parce que Elizabeth Gilbert sait trouver les mots justes que j’ai finalement décidé d’illustrer mon article avec certaines citations de Comme par magie.

Je vous invite chaleureusement à vous le procurer et a le lire quand vous vous sentez un peu « mou ». Il vous remettra d’aplomb en un rien de temps !

Posted by:Lauréline Reynaud

Photographe beauté diplômée de l'une des plus grande écoles de photographie Parisienne (Gobelins, l'école de l'image), je considère mon blog et mes réseaux comme un journal. J'y relate mes 5 années d'études et ma professionnalisation : retours d'expériences, conseils et astuces de prise de vue ou de retouche, curation de contenu et inspirations, discussions Business, etc.

1 pensée à propos de “ Comment retrouver l’inspiration en photographie ? ”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.