Marjorie Dang Vu est une ancienne du Bachelor Photo et Vidéo de Gobelins, l’école de l’image. Elle a passé son diplôme en même temps que moi, à l’été 2020 et a exposé dans la foulée son projet de mémoire, Nostalgic Girls Club, aux anciennes douanes de Paris.

Dans son écrit, elle interroge notre rapport à la nostalgie par le prisme de la mode de 1990 à 2009 et des teen movies Américains. Cette étude l’emmène à la rencontre de jeunes femmes ayant grandi pendant cette période, ayant des souvenirs et des références similaires. De ces rencontres est né le projet Nostalgic Girls Club : une série de témoignages guidés par la photographe et d’images à l’ambiance 90’s entre le lookbook et le magazine pour ado.

À mon tour, je lui ai posé quelques question afin de mieux comprendre ses intentions.

Marjorie Dang Vu

Bonjour Marjorie ! Peux-tu te présenter en deux ou trois mots ?

J’ai fait un bac L puis une prépa littéraire qui ne m’a pas plu. Puis j’ai passé le concours pour les Gobelins et actuellement je suis en master cinéma à Londres.

Comment décrirais-tu ton travail ?

Je ne fais que de la photographie argentique. Je dirais que mes photos sont assez spontanées et colorées. Mes inspirations peuvent être le cinéma, les magazines de mode, les vêtements, etc. J’aime l’univers des photographes comme Juergen Teller, Slim Aarons ou le duo Wiissa.

Nostalgic Girls Club

Le carnet

Pour ton mémoire tu as souhaité travailler la notion de Nostalgie en étudiant en particulier les années 90/2000 et les teen movies. Pourquoi as-tu souhaité traiter ce sujet ? Comment ce thème s’intègre-t-il dans ta pratique ?

Le sentiment de nostalgie me parle, car je suis constamment nostalgique. Les années 90/2000 m’inspirent tant sur le plan du style que des références de la pop culture. Je pense que mon esthétique comme dit précédemment est assez colorée et flashy donc le thème s’intègre facilement avec ma vision photographique donc tout s’est fait de façon naturelle.

C’est quoi TA nostalgie des années 90/2000 ?

Je suis née à la fin des années 90. Les années 90, c’est plus une période que j’aurai aimé connaitre. Les années 2000, ce qui me rend nostalgique c’est surtout le début d’internet, les films pour ados et en général l’insouciance de l’enfance.

La réalisation plastique a consisté en la création d’un carnet-magazine, entre témoignages, interview et lookbook. Peux-tu nous expliquer ce que contient ce magazine ?

Le magazine est composé essentiellement de photos avec des clichés à l’argentique et aussi au Polaroïd. J’ai scanné des textures, des collages, des mots que j’ai intégrés dans le zine. D’une manière générale, le magazine est divisé en fonction des modèles que j’ai pris en photo. Les parties interview/témoignage se situent entre chaque division.

Qu’est-ce que tu souhaitais transmettre avec ton projet ?

Mon objectif principal est de transmettre la nostalgie de ces années. Je pense que beaucoup de personnes se reconnaissent dans les témoignages, mais aussi en regardant les photos.

La série de photographies

Tu n’as photographié que des jeunes femmes… Pourquoi ?

Ce n’était pas volontaire de ma part de ne photographier que des jeunes femmes. Le projet devait s’intituler initialement « Nostalgic Kids Club », mais je l’ai modifié par « Nostalgic Girls Club ». J’ai eu plus de facilité à trouver des modèles féminins qui étaient partants, inspirées par mon projet et qui avaient les mêmes références culturelles que moi.

Techniquement comment as-tu réalisé les images ?

J’ai simplement utilisé un compact automatique argentique et un Polaroïd. Le plus long ce n’était pas les shootings photo en soit, mais surtout scanner les pellicules et les collages, réaliser la chromie et enlever les poussières !

Est-ce que certaines approches photographiques ou artistes t’ont inspiré les séries d’images ?

Je ne me suis pas forcément inspirée de photographes. Néanmoins, l’approche photographique de Ren Hang, Juergen Teller ou Terry Richardson m’intéresse. Je ne parle pas de l’esthétique, mais surtout du processus photographique, quelque chose de spontané avec un appareil compact.

Qu’as-tu présenté aux douanes et de quelle manière ?

Pour l’examen, j’ai présenté un pêle-mêle de quelques photos avec une mosaïque des polaroïds ainsi qu’un t-shirt avec une de mes photos imprimées dessus. Je pense que mes photos sont plus intéressantes affichées ensemble, car on peut voir globalement l’ambiance du mémoire.

La suite pour Marjorie Dang Vu

Comment envisages-tu l’avenir pour ce projet ?

J’aimerais poursuivre ce projet, car je pense que tout ce qui est vintage est vraiment d’actualité et que beaucoup de personnes peuvent se sentir concernées par le message derrière ma série photo. Un de mes souhaits est de refaire le magazine, car je veux scanner et modifier la chromie ainsi que la mise en page qui ne me plait pas parfaitement. Pourquoi pas éditer le magazine en plusieurs exemplaires… À voir. J’aimerais aussi éventuellement photographier des Américains ou des étrangers, car je pense que la pop culture américaine est assez universelle.


Nostalgic Girls Club était une vrai découverte pour moi. En effet, je n’ai pas vu les images avant la présentation aux douanes, et le magazine comme la série ont été vraiment nouveau à mes yeux. Ce n’est pas une esthétique que j’ai l’habitude d’aller chercher et pourtant l’ensemble était particulièrement agréable à voir. Le sujet était très intéressant également : malgré que je sois moi-même née dans la fin des années 90, j’ai découvert une culture et un univers qui m’étaient presque étrangers. Si j’ai eu des flashbacks sur certains éléments (les fiches Diddl par exemple), j’ai l’impression de ne pas avoir grandie sur la même planète… Et en fait, c’est ce que je trouve fantastique et très enrichissant dans ce travail ! Merci Marjorie de m’avoir fait retourner dans les premières heures des années 2000 pour découvrir de nouvelles choses, très colorées.

Si le travail de Marjorie vous a plu ou que vous vous reconnaissez dans sa nostalgie des décennies passées, alors retrouvez l’ensemble de son travail sur son site ou sur son compte Instagram !

Tu souhaites être notifié·e chaque mois des articles publiés sur le blog, recevoir les dernières actualités et découvrir du contenu exclusif directement dans ta boite mail ?

Inscris-toi vite à la newsletter !

Posted by:Lauréline Reynaud

Photographe beauté diplômée de l'une des plus grande écoles de photographie Parisienne (Gobelins, l'école de l'image), je considère mon blog et mes réseaux comme un journal. J'y relate mes 5 années d'études et ma professionnalisation : retours d'expériences, conseils et astuces de prise de vue ou de retouche, curation de contenu et inspirations, discussions Business, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.