Du 17 mars au 10 juillet 2022, La Gaïté Lyrique nous propose une exposition-expérience immersive mêlant projection vidéo, photogrammétrie, et dispositif interactif pour aboutir à une hybridation sublime et particulièrement poétique.

Sabrina Ratté, artiste de l’image numérique

Sabrina Ratté est une artiste québécoise née en 1982. Elle travaille les signaux électroniques et numériques pour créer des œuvres qui questionnent le réel et notre relation au virtuel face à l’expérience physique. L’artiste étudie ainsi l’influence psychologique de l’architecture et du numérique sur notre perception du monde, notre rapport aux écrans et aux réalités alternatives, et l’avenir de notre lien à la nature. Elle utilise principalement la synthèse vidéo et l’animation 3D pour composer ses tableaux, mais aussi la photogrammétrie, l’impression 3D, la réalité virtuelle, l’audio, la sculpture, etc.

Elle a été nommée pour le Prix Sobey pour les arts ( prix canadien en arts visuels pour les artistes contemporains nationaux de moins de 40 ans) en 2019 et en 2020. Ses travaux ont été présentés par plusieurs institutions internationales à Tokyo, Paris, New York et Shanghai, par exemple.

L’exposition AURAe est la première grande exposition consacrée à son travail en France.

AURAe, une rétrospective de travaux réinterprétés

L’exposition-expérience regroupe onze œuvres adaptées pour l’occasion par l’artiste, en collaboration avec le scénographe Antonin Sorel et les compositeurs Roger Tellier-Craig et Andrea-Jane Cornell. L’exposition propose ainsi des images-espaces produites depuis 2014, formant un ensemble de simulations visuelles et d’architectures immersives inspirées par la science-fiction de Greg Egan et le cyberféminisme, entre autres.

Nous déambulons, en nous laissant porter par les échos sonores, dans autant de paysages désincarnés, villes désertées ou natures pétrifiées. Nous y découvrons des scènes représentant des espaces rêvés quelque part entre monde physique et virtuel, utopie et dystopie, technologie et matière organique, espaces intérieurs et extérieurs.

L’expérience permise par la scénographie invite à la lenteur, interroge notre manière d’habiter le monde et la place de notre corps dans l’espace numérique. J’insiste réellement sur ce point : cette visite est corporelle. Tout le corps entre en résonnance et fait interface avec les œuvres. L’immersion nous obligeant à nous situer vis-à-vis de ce que nous percevons et nous invitant malgré tout à la prise de recul sur notre société et les futurs à espérer : saturation des images et du regard, course au progrès technique, sauvegarde virtuelle de l’écosystème, etc.

Floralia est le dernier projet de Sabrina Ratté, tableau composé suite au premier confinement de 2020. Situé dans un futur spéculatif, Floralia représente un conservatoire numérique des espèces disparues, une salle d’archive futuriste dans laquelle la nature est préservée virtuellement sous forme d’hologrammes.

En bref, AURAe est une expérience que je vous recommande chaudement et qui vous transportera à coup sûr ! L’exposition est à retrouver à La Gaîté Lyrique, à Paris, jusqu’au 10 juillet 2022.

AURAe, Sabrina Ratté

Du 17 mars au 10 juillet 2022
La Gaîté Lyrique, 3bis Rue Papin à Paris
Masterclass avec l’artiste le 2 juin 2022

Posted by:Lauréline Reynaud

Photographe beauté diplômée de l'une des plus grande écoles de photographie Parisienne (Gobelins, l'école de l'image), je considère mon blog et mes réseaux comme un journal. J'y relate mes 5 années d'études et ma professionnalisation : retours d'expériences, conseils et astuces de prise de vue ou de retouche, curation de contenu et inspirations, discussions Business, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.