Le dernier article « inspirations » date de plus de 4 mois, il est temps de remédier à ça ! Vous le savez certainement si vous suivez mon travail photographique, mais je suis très intéressée par tout ce qui peut avoir un lien avec l’Espace. Si je ne fais pas de photos d’étoiles, de la Voie Lactée, ou du ciel profond, la recherche scientifique liée à la cosmologie, les découvertes, les théories et ce quelles permettent de raconter me passionnent. C’est viscéral, mais pourtant assez récent. Aujourd’hui je vais donc vous présenter le travail d’un duo d’artistes, Dmitry Gelfand et Evelina Domnitch, qui s’inspirent de la science et tout particulièrement de l’Espace.

Biographie

Dmitry Gelfand et Evelina Domnitch sont des artistes dans leur quarantaine, respectivement Russe et Biélorusse et installés aux Pays-Bas. Evelina est titulaire d’un diplôme de Philosophie et de Phénoménologie, alors que Dmitry est lui détenteur d’un Bachelor of Fine Arts, délivré par l’université de New York. Ils ont reçu de nombreux prix depuis 2000, et leurs œuvres voyagent autour du monde à l’occasion de différentes expositions. Ils étaient, nous concernant, au Lieu Unique à Nantes en 2016, à Lyon en 2017 dans le cadre du Mirage Festival, ou à la Cité internationale des Arts de Paris cette année. Gelfand et Domitch seront aussi exposés de mars à mai 2019 à Bordeaux.


Photonic Wind, Dmitry Gelfan & Evelina Domnitch, 2013

Photophorèse, Sonolévitation et Vortex

Gelfand et Domnitch s’attachent dans leurs travaux à étudier les phénomènes physiques quotidiens imperceptibles à l’œil nu.

« Ce qui est perçu dans leurs expositions par les visiteurs comme une expérience unique, se produit dans l’univers tous les jours. »

Catalogue de l’exposition au Lieu Unique Le vide et La lumière

Au travers d’expériences sensorielles, qui se manifestent via l’installation, l’immersion et la performance, ils veulent développer les différents sens de l’observateur. Pour cela, ils collaborent avec des chercheurs, des laboratoires prestigieux et des artistes d’un peu partout dans le monde. Ils arrivent à mêler, au sein des mêmes œuvres, Physique, Chimie, Informatique et Philosophie, pour représenter, par exemple, la conscience qui n’est pas (encore?) représentable par la science.

On retrouve alors dans les œuvres de Dmitry Gelfand et Evelina Domnitch, une interprétation de la gravité ou des champs magnétiques, l’utilisation d’eau, de plancton et de lasers qui ensemble produisent des sons, la création de machines et de programmes, une représentation des trous noirs (non discernables avec la science actuelle)… Un jeu avec, à la fois, le temps, l’énergie, et le non matériel, qui crée des images abstraites, mais magnifiques.

« [Le duo est capable de nous faire] comprendre le monde qui nous construit; de nous en faire observer toute la poésie, du cosmos à l’infiniment petit. »

Véronique Godé (digitalarti.com)

Références

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.